Back to all Post

En 2024, la Semaine du Marais Chrétien fête sa 25e édition. Découvrez toutes les manifestations culturelles proposées du 9 au 17 mars

25e Semaine du  Marais Chrétien
9 – 17 mars 2024
Thème : le souffle

En 2024, la Semaine du Marais Chrétien fête sa 25e édition.

Elle est organisée par les paroisses catholiques et protestantes du quartier du Marais dans le cadre de l’association Art, culture et Foi / Paris. Son objectif est de faire mieux connaître le patrimoine artistique et spirituel du Marais. Elle rappelle aussi les sources juives de la foi chrétienne. Elle présente des manifestations culturelles, concerts, théâtre, expositions, cinéma, conférences, visites, qui s’adressent à un large public, sans barrières culturelles, financières ou religieuses. Une simple participation aux frais est souhaitée.

Le thème choisi pour 2024 est Le souffle.

 Le souffle, c’est la vie ; c’est la respiration, le mouvement, la musique, les Jeux Olympiques ; c’est l’inspiration pour créer et agir ; c’est le vent, qui souffle en tempête ou en brise légère ; c‘est le Souffle de l’Esprit.

Le programme propose près de quarante manifestations. On peut citer, outre les sept concerts et les visites guidées des églises et du temple :

  • une représentation des Psaumes de Claudel et une lecture de lettres de Mme de Sévigné, qui habitait le Marais
  • une conférence de Goudji,  qui parlera de son travail ;
  • cinq expositions, notamment des tableauxde Malel à la Mairie de Paris-Centre ou  des tapisseries de Marie Guériot-Flandrin avec des sculptures de Sophie Renoir  à Saint-Denys-du-Saint-Sacrement ;
  • des découvertes du quartier : conférences sur Notre-Dame par deux membres du conseil scientifique de l’établissement chargé de la restauration et visite de ses abords par des guides de la CASA;conférence et promenade dans le Marais à l’occasion  des 60 ans du secteur sauvegardé, avec l’équipe qui a préparé la révision du plan de sauvegarde ; conférence et visite du Marais juif avec le Mémorial de la Shoah ; présentation des dômes de l’église Saint-Paul Saint-Louis et du temple du Marais.

Des réflexions sur le souffle dans la Bible, sur sa place dans l’art et la vie spirituelle, seront également proposées notamment par le Père de Villefranche, le Rabbin Kaufmann, le Pasteur Joly, Sylvie Bethmont, Sœur Catherine, Jean-Paul Deremble

Le Marais Chrétien depuis plus de 20 ans : les thèmes des éditions précédentes
Le partage (2023) ; Joie ! (2020, édition annulée en raison des problèmes sanitaires); En chemin (2019) ; Lumière (2018) ; Beauté et vérité (2017) ;  L’espérance (2016) ;  Passages (2015) ;  Richesses (2014) ;  Parole et silence (2013) ;  L’eau, source de vie, écouter, voir, regarder, comprendre (2012) ;  Regards (2011) ; Écritures (2010)…

Illustration :  Vitrail de la Pentecôte de Sylvie Gaudin, église Saint-Gervais Saint-Protais. DR.

Le programme du samedi 9 au dimanche 17 mars

Découvrez ci-dessous tout le programme détaillé :

  • les expositions
  • le théâtre
  • les concerts
  • le cinéma
  • les conférences
  • les visites dans le quartier du Marais
  • les visites d’églises
  • toutes les adresses
Les expositions

La Semaine du Marais Chrétien organise 5 expositions : une exposition de peintures de Malel à la mairie de Paris-Centre, 3 expositions dans des églises et une au temple.

Du 12 au 16 mars 2024 – Mairie de Paris-Centre, Péristyle
Peintures de Malel : Souffles
Aux heures d’ouverture de la mairie

Malel est né à Paris en 1958. II a fait des études d’art et a notamment travaillé à l’atelier du peintre MacAvoy. Il fait une première exposition, en 1987, où il présente des peintures, puis une seconde à l‘hôtel de Nesmont à Paris en 1988 où il présente des portraits. A partir de 2000, il se lance dans la réalisation de tapisseries avec l’atelier A3 à Paris. En 2008, il commence à faire des vitraux ; depuis plus de dix ans, il travaille avec l’atelier Peters. Les expositions de peintures, dessins et tapisseries se succèdent en France et à l’étranger, notamment à l’abbaye de la Cambre, à Bruxelles, en 2023, où plus de 80 peintures et tapisseries ont été présentées.

« Je veux représenter la joie » dit-il. Pour cela, il choisit aussi bien l’abstraction que la figuration. Parmi ses thèmes favoris, on trouve la lumière, le chemin, l’eau, les fleurs, la joie du couple,  la fenêtre ouverte sur l’extérieur. Sa peinture est messagère d’espérance. Les couleurs sont omniprésentes, intenses. Le dessin sous-tend et structure tous ses travaux.

Les portraits, à l’huile ou au pastel, et la recherche de l’autre et de la vie, occupent une place importante dans son œuvre. Les paysages également : il trouve dans leur beauté ou leur grandeur toutes les raisons d’espérer. Les titres de ses œuvres traduisent, eux aussi, cette recherche : le dialogue, l’arbre de la joie, la vie à deux, ensemble …

La tapisserie et l’art du verre sont sources d’inspiration supplémentaire et lui permettent un approfondissement. Il joue avec les matériaux pour donner des reliefs et de la texture à ses créations. Les fils et les laines donnent à ses paysages un rayonnement différent de ce que peut apporter la peinture. Les grandes dimensions qui conviennent si bien à la tapisserie lui permettent de s’exprimer totalement. L’art du verre lui ouvre également de nouvelles pistes. Il créé, avec l’atelier Peters, des grandes sculptures en verre coloré en forme d’arbres de 4 m de haut, destinées à être installées à l’extérieur, dans des jardins privés ou publics. www.malel.com

Église Saint- Denys-du-Saint-Sacrement
De souffle et de Lumière
Tapisseries de haute lice de Marie Gueriot-Flandrin et sculptures de Sophie Renoir
Aux heures d’ouverture de l’église

Ces deux artistes, engagées l’une et l’autre dans l’art sacré, réalisent des œuvres originales inspirées de leur propre cheminement spirituel et témoignant de leur foi et de leur espérance. Elles seront présentes chaque jour pour accueillir les visiteurs.
sop.renoir@gmail.com.   sophierenoir.com   site
mariegfliciere@yahoo.fr.   mariegueriotflandrin.unblog.fr site

Église Saint-Gervais Saint-Protais
Exposition de photos sur les vitraux contemporains de Sylvie Gaudin et de Claude Courageux
Aux heures d’ouverture de l’église

Église Saint-Louis-en-l’Ile
Deux expositions sur les vêtements liturgiques :
– Ornamenta Ecclesiae, exposition de vêtements liturgiques anciens, les dimanche 10 et lundi  11 mars,

Des couleurs pour le Temps, exposition de photographies de vêtements liturgiques par Claire Artemyz, du 9 au 17 mars ; aux heures d’ouverture de l’église

Visites guidées le dimanche 10 mars de 14h30 à 17h et le lundi 11 mars de 15h à 17h

L’abbé Bossuet, curé de 1864 à 1888, était un grand amateur d’art. Se rendant à l’abbaye de Longchamp, fondée par Isabelle de France, sœur de saint Louis, il observa que les bourrelets des portes et fenêtres de la maison du jardinier étaient des broderies anciennes. Il les échangea contre des calfeutrages neufs et découvrit qu’il s’agissait d’ornements sacerdotaux du XVIe siècle provenant vraisemblablement de l’abbaye. Il les fit restaurer et remonter. Il compléta la collection par l’acquisition d’autres vêtements liturgiques. C’est ainsi que Saint-Louis-en-l’Ile est doté d’une belle collection de vêtements liturgiques.

Quelques-uns de ces vêtements seront présentés, à titre exceptionnel, dans le cadre de visites guidées, les dimanche 10 et lundi 11 mars après midi.

De son côté, Claire Artemyz fera redécouvrir ces vêtements liturgiques par son regard de photographe. www.artemyz.com

Temple du Marais
« Ce bois est vivant », souffle biblique
Sculptures en bois de Gottfried Reichel
Tous les jours, sauf les dimanches, de 14h à 18h

Gottfried Reichel a passé toute sa vie dans un village du massif du Erzgebirge (Saxe/Allemagne). Il grandit dans une famille protestante très pratiquante, de mineurs et d’artisans sur bois et est familiarisé dès le plus jeune âge à la tradition de la sculpture sur bois de sa région. 60 années durant, il crée des personnages bibliques et représente des moments marquants de la Bible. Il voit en son talent de sculpteur la possibilité et le devoir de transmettre ce qui donne un sens à la vie. Obsédé par les crimes du Nazisme et le devoir de mémoire, il donne à son œuvre, exposée dans le musée qui lui est dédié à Pobershau (Saxe), le titre « Contre l’oubli ».

Visite guidée du temple pendant l’exposition

Le théâtre

Deux représentations théâtrales

Mardi 12 mars
Église Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux
18h-19h30 –  Théâtre – Psaumes de Paul Claudel, Ténèbres, Aurore, Midi

par Stéphane Daclon, comédien
Mise en espace et interprétation Stéphane Daclon ; adaptation et direction littéraire Pascal David.
Paul Claudel, Psaumes, Gallimard

 A partir de 1918 et jusqu’à la fin de sa vie, Paul Claudel fera « écho » aux Psaumes à partir de la Vulgate en donnant sens à ses propres souffrances et joies.
Un homme seul en scène s’adresse à celui qu’il nomme « Seigneur », «Dieu», ou «mon Dieu». Il lui adresse son désespoir. Quel est le sens de toute cette souffrance ? Quel est le sens de cette vie ?  C’est le début d’une histoire. Peu-à-peu les paroles prennent forme dans sa bouche et lui ouvrent un chemin vers la vie. La supplication se fait louange. La parole transforme de l’intérieur celui qui l’énonce, l’ouvre à une rencontre, lui révèle un sens possible. car le souffle de ces Psaumes sera l’aliment de sa vie.

Samedi 16 mars
Chapelle Sainte-Aure de l’église Saint-Paul Saint-Louis
20h – Théâtre – Madame de Sévigné et le Salut
par Catherine Salviat, sociétaire honoraire de la Comédie Française
Inscription recommandée : cliquez ici

Marie de Rabutin Chantal, petite-fille de Jeanne de Chantal, fondatrice de l’ordre de la Visitation, naquit Place Royale, au 1 bis de l’actuelle Place des Vosges, le 5 février 1626. Elle fut baptisée le lendemain à l’église Saint-Paul. Elle voyagea beaucoup à travers le Marais, de la rue actuelle des Francs-Bourgeois (35-37) à la rue des Lions-Saint-Paul, puis rue de Thorigny, rue du Parc Royal, et de la rue Elzévir à la rue Montmorency. Enfin, elle s’installa en l’hôtel Carnavalet, en 1677, y demeurant jusqu’en 1696. En 1646, naquit Françoise, sa fille adorée, mariée au comte de Grignan, gouverneur de Provence, qu’elle suivit, quittant sa mère le 4 février 1671, date cruciale, dans tous les sens du mot.

Les Lettres sont connues comme une gazette mondaine, pétillante d’esprit d’anecdotes, de portraits et de riens. C’est un tout autre aspect, méconnu, que nous voulons découvrir avec vous : une femme du grand monde inquiète de sa dernière heure, femme d’une étonnante culture théologique, qui confie à sa fille trop aimée ses rapports complexes avec Dieu. Sans se prendre au sérieux, tout en prenant très au sérieux les enjeux de salut, à la fois espièglerie et profondeur.  Mais cet humour tellement savoureux est lui-même un aspect de son humilité, et de sa conviction mainte fois énoncée : en toute chose, même minime, il faut s’abandonner à la Providence de Dieu, car sans le secours divin, que pouvons-nous ?

Les concerts 

7 concerts dans des églises

Samedi 9 mars
Église Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux
16h – Concert – Airs extraits de Bach, Britten, Haendel et Mendelssohn
Père David Gilbert, hautbois ; Yann Liorzou, orgue ; Claire Leroy, soprano.

Concert « Souffle païen, souffle chrétien ».
 Le programme sera composé d’œuvres dont l’interprétation fait appel au souffle, que ce soit celui d’instruments à vent (orgue et hautbois) ou celui de la voix humaine. Mettant en valeur les belles ressources de l’orgue des Blancs-Manteaux ainsi que l’excellente acoustique de l’église, il fera se succéder des œuvres de Bach, Britten, Haendel et Mendelssohn, choisies par le Père David Gilbert pour illustrer musicalement une progression allant du « souffle païen » (quête païenne d’amour, d’honneur, de plaisir et de gloire) à la promesse chrétienne de la vie éternelle et de la béatitude en Dieu (« souffle chrétien »). 

Église Saint-Paul Saint-Louis
20h – Concert – Chœur, solistes, duo trompettes et orgue pour un Te Deum imaginaire
Œuvres de : Charpentier, Widor, Wagner, Eben
Trompettes : Christian Martinez et Laurent Gentil ; voix : Chœur Minuscule, direction Pierre Videment ; orgue : Gabriel Bestion de Camboulas

Dimanche 10 mars
Église Saint-Louis-en-l’Ile
20h30 – 21h30 – Concert : La Gioannina. Musique italienne religieuse et spirituelle du début du XVIIe siècle
Œuvres de Mazzocchi, Fasolo, Marula, Sances
Remi Cassaigne, théorbe ; Fazia Rabache, soprano ; Bergson Kouame, ténor ; Virginie Marry, mezzo-soprano

Créé en 2012, la Gioannina explore un répertoire vocal éclectique avec une prédilection pour le répertoire italien du XVIIème siècle. On en visitera ici le versant religieux : motets latins ou pièces spirituelles en langue italienne. Ces musiques expriment une foi fervente sur un mode théâtral, dans l’esprit de la réforme catholique. Les œuvres, tantôt dramatiques, tantôt enjouées, construisent les scènes miniatures d’un opéra spirituel : lamentations sur le Christ en croix, dévotions ferventes à la Vierge, « chasses spirituelles » dont le gibier est l’âme égarée du pêcheur.

Mercredi 13 mars
Église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement
20h30 – Concert – orgue et voix
Stabat Mater de Pergolèse
Extraits de Passions de Bach, Leçons de Ténèbres de Couperin, Haendel, Vivaldi et Haydn
Isabelle Frémau, soprano ; Amalia Lambel Chalamon, mezzo ; Marie-Ange Leurent, orgu

Vendredi 15 mars
Église Saint-Louis-en-l’Ile
2
0h30-21h30 – Concert – Pièces de Carême par le Chœur Grégorien de Paris. Unisson et polyphonie.
Chef de chœur : Rija Randriamampionona
 Attende domini ( entrée en procession) ;Répons : Emendemus ; Graduel : Angelis suis ; Offertoire : Meditabor ; Communion : Visionem ; Offertoire : Custodi me ; Graduel : Exurge ; Communion : Qui biberit aquam ; Graduel :Leatatus sum ; Trait :Qui confidunt ;Graduel : Eripe me ; Communion : Videns Dominus 

Samedi 16 mars
Cathédrale Sainte-Croix-des-Arméniens
17h-19h – Visite guidée de la cathédrale suivie d’un concert de chants du répertoire arménien

Dimanche 17 mars
Église Saint-Merry
16h – Concert – Piano à quatre mains – Œuvres de Bach, Schubert….
Duo Sabrina Gaspart et Bogdan Bitica
Le concert sera suivi d’une visite guidée de l’église vers 17h30

Le cinéma

Jeudi 14 mars
Auditorium Jean Dame
19h30 – Les Chariots de feu, film de Hugh Hudson (1981)

Débat animé par Jonas Rosales.
Film présenté dans le cadre du programme De la culture avant toute chose de la mairie de Paris-Centre

Les Chariots de feu, réalisé en 1981 par Hugh Hudson, a pour héros deux athlètes : Harold, d’origine juive, qui fait remporter de nombreux succès à son université mais est en proie à l’antisémitisme ambiant, Eric, chrétien écossais, qui est surnommé « l’Écossais volant ». Les deux rivaux participent aux Jeux Olympiques de 1924 à Paris et remportent chacun une brillante victoire. Une victoire qui va au-delà de l’exploit sportif et des valeurs de dépassement de soi : les deux coureurs se servent de leurs talents, l’un pour lutter contre le racisme, l’autre pour affirmer sa foi religieuse. Ce film, inspiré d’une histoire vraie, a reçu 4 oscars, la musique de Vangelis qui l’accompagne est devenue célèbre.

Les conférences

Conférences sur le thème du souffle

Les 8 conférences sur le souffle portent essentiellement sur la place du souffle dans les religions de la Bible et sa représentation par les artistes.

Dimanche 10 mars
Eglise Saint-Louis-en-l’Ile
17h-18h30 – Conférence – Goudji, le magicien d’or, par Goudji qui parlera de son œuvre et de son travail avec des projections de diapositives.

Goudji est né en Géorgie en 1941 et a fait des études de sculpture à l’académie des beaux-arts de Tbilissi. Avec difficultés, il parvient à s’installer à Paris en 1974. Il travaille les métaux précieux et fabrique lui-même ses outils. Il veut que chacune de ses œuvres soit unique. Au métal, il ajoute des pierres, il tire son inspiration de l’antiquité et des Scythes, du moyen âge et de la religion chrétienne, des animaux, en particulier des colombes, qu’il réinvente. Il crée toutes sortes d’objets profanes ou religieux, bijoux, aiguières, bassins, objets liturgiques. Il a attiré rapidement l’attention des galeristes, en particulier de Claude Bernard, des conservateurs de musées et de l‘Église.  A partir de 1986, il a reçu de nombreuses commandes d’art sacré, notamment pour Notre Dame, la cathédrale de Chartres, Ronchamp, la sacristie pontificale du Vatican, Lourdes, Conques, Sainte Clotilde…Il a fait également des épées d’académiciens, telle celle d’Hélène Carrère d’Encausse (1991). www.goudji.com

Mardi 12 mars
Chapelle Sainte-Aure de l’église Saint-Paul Saint-Louis
15h –16h30 – Conférence – Le souffle dans la musique de Bach
 par le Pasteur Alain Joly
« Que tout ce qui respire loue le Seigneur ». Profondément chrétien, enraciné dans la culture luthérienne, Jean-Sébastien Bach a appliqué ce verset du psaume 150 à son écriture musicale et au sens donné à son œuvre entière.

Synagogue Charles Liché
20h30-22h – Conférence – Le souffle dans le Judaïsme
par le Grand Rabbin Olivier Kaufmann
Inscription avant le 11 mars :  cliquez ici

Mercredi 13 mars
Mairie de Paris-Centre
18h-19h30 – Conférence – Quand l’œuvre d’art communique le souffle de la vie
par Jean-Paul Deremble, Université de Lille, Centre du vitrail de Chartres.

La création naît de l’Esprit, souffle vital, et en manifeste la présence par-delà les tourmentes et les vents contraires. Le paradoxe est dans l’incarnation de ce souffle dans la matière. Le génie de l’artiste est de rendre sensible une réalité quasi immatérielle, de traduire le souffle créateur par des formes qui à leur tour insufflent des vies nouvelles.

Jeudi 14 mars
Chapelle Sainte-Aure de l’église Saint-Paul Saint-Louis
17h-18h30 – Conférence – Le souffle dans la vie chrétienne
par le Père Henry de Villefranche, chapelain de Notre-Dame, enseignant au Collège des Bernardins

Vendredi 15 mars
Chapelle Sainte-Aure de l’église Saint-Paul-Saint-Louis
16h-17h30 – Conférence – Parfum divin et source de vie
par Sylvie Bethmont, historienne de l’art, enseignante au Collège des Bernardins.

Les Écritures offrent un monde de senteurs. Dans l’Ancien Testament, Dieu lui-même donne la « recette » du parfum qui lui est réservé. Ce que rappelle le livre de la Sagesse : « j’ai exhalé mes senteurs, comme un nuage d’encens dans la tente de la Rencontre ». En hébreu Réhah, le parfum, l’odeur, est de la même souche que Ruah-Elohim : le souffle divin, origine de la vie, que le Christ souffle sur ses apôtres à la Pentecôte. Cette conférence, fera une large place à la Bible, aux images …et aux substances parfumées que nous pourrons humer.

Samedi 16 mars
Église Saint-Merry
16h – Conférence – Souffle et Christianisme

Dimanche 17 mars
Église Saint-Gervais Saint-Protais
Salle Béthanie,1 rue du Grenier sur l’eau
15h Conférence – Bienheureuse Madame Acarie, paroissienne de Saint- Gervais au XVIIe siècle : une vie au souffle de l’Esprit
par Sœur Catherine

Barbe Acarie (1566-1618) fut, avec toute sa famille, paroissienne de Saint Gervais. C’est une convertie. Une parole a bouleversé sa vie : « Trop est avare, à qui Dieu ne suffit pas ». Le salon Acarie devient alors le point focal de ces chercheurs de Dieu d’où va surgir le renouveau de la vie religieuse en France : l’École Française, l’Oratoire, les Ursulines et le Carmel Réformé. Fille, épouse, mère de 6 enfants et carmélite, sous le nom de sœur Marie de l’Incarnation, sa vie, aussi active que contemplative, est un roman qui se déroule en pleine guerre de religion. A la suite d’une chute de cheval, elle sera gravement handicapée jusqu’à sa mort, à 52 ans, au carmel de Pontoise. Au dehors la rumeur se propage : « La sainte est morte, la sainte est morte. » Elle est béatifiée par le pape Pie VI, le 5 juin 1791.

Conférences sur le quartier du Marais

Il s’agit de conférences sur Notre-Dame, sur la présence juive dans le quartier du Marais à travers les siècles, sur le Marais au temps de Charles V, sur les évolutions du plan de sauvegarde à l’occasion des 60 ans du secteur sauvegardé du Marais.

Mercredi 13 mars
Mairie de Paris-Centre
Deux conférences sur Notre-Dame, présentées par deux membres du conseil scientifique de l’Etablissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris :

14h45-16H – La flèche de Notre-Dame, au cœur de la capitale du Second Empire
par Jean-Michel Leniaud, directeur d’études à l’École pratique des hautes études, président de la Société des amis de Notre-Dame de Paris

À qui devait-on la flèche de Notre-Dame de Paris, celle qui a brûlé en 2019 ? À Viollet-le-Duc, son architecte, comme, non sans superficialité, on le dit et on l’écrit parfois ? À l’archevêque de Paris, Mgr Sibour, qui fait relancer en 1852 le financement du programme général de travaux alors qu’il avait été quasi interrompu par la République ? À Napoléon III qui, à l’occasion de son mariage le 30 janvier 1853, reconnaît la nécessité d’embellir la cathédrale ? Ou à celui qui en a été le concepteur, le charpentier Auguste Bellu ? À propos, qui est cet inconnu ?

16h- 17h30 – Notre-Dame, une recouvrance héroïque
par Benjamin Mouton, architecte en chef des monuments historiques(h), ancien architecte en chef de Notre-Dame.

Un peu avant noël 2023, la reconstruction de la flèche de Notre Dame a atteint son sommet, illustration enfin visible de plus de 4 ans d’efforts héroïques et exigeants consacrés au sauvetage d’urgence des premiers mois, aux recherches historiques et techniques, et aux travaux enfin, qui, jours et nuits, dans une exigence sans concession, rendront dans quelques mois la majesté de la cathédrale à ses admirateurs, retrouvant avec les moyens du XXI° siècle, l’esprit des grands chantiers du Moyen-Âge.

Jeudi 14 mars
Mémorial de la Shoah
10h – 11hConférence – Quinze siècles de vie juive au cœur de Paris
par Philippe Boukara historien et coordinateur de la formation au Mémorial de la Shoah.
Depuis au moins le VIème siècle de l’ère chrétienne, des Juifs ont habité au cœur de Paris, avec certes une interruption de plusieurs siècles à la fin du Moyen-Âge. Il s’agira de rechercher leurs traces visibles dans l’espace, et celles que les sources écrites permettent d’imaginer.
Inscription obligatoire avant le 13 mars, maximum 60 participants : Cliquez ici

La conférence sera suivie d’une visite, Le quartier du Marais : sur les traces de la vie juive à Paris (11h-12h30).
Inscription obligatoire avant le 13 mars, maximum 30 participants : Cliquez ici

Rendez-vous à 10h pour la conférence, puis à 11h pour la visite, au bureau d’accueil du Mémorial de la
Inscription obligatoire pour chacune des deux manifestations (si on souhaite assister aux deux, il faut donc s’inscrire deux fois) avant le 13 mars.

Vendredi 15 mars
Temple du Marais
18h-19h30 – Conférence – Le Marais en héritage, un patrimoine à vivre et à transmettre
 par Daniel Duché et Elisabeth Blanc, architectes, urbanistes, qui ont réalisé la révision du plan de sauvegarde du Marais (PSMV) lancée en 2006 et approuvée en 2013.

Le secteur sauvegardé du Marais, mis en place en 1964, est le premier secteur sauvegardé créé par la loi dite Malraux (1962. A partir de nombreuses illustrations, seront évoqués : la méthodologie d’intervention ; la prise en compte de l’histoire et de l’évolution urbaine ; l’organisation des quartiers formant les abords des édifices civils, religieux, et la politique  d’urbanisation des congrégations ; les typologies architecturales, le patrimoine des XIXe et XXe, les cours et espaces publics ; la prise en compte des attentes des habitants.

La révision du plan de sauvegarde a eu pour objectif de mieux répondre aux attentes des habitants, de mieux gérer les autorisations de travaux, de proposer une politique d’aménagement adaptée aux besoins. Promouvoir une écriture architecturale actuelle, tout en préservant le sens et l’esprit des lieux était l’un des enjeux pour conférer un nouveau souffle au Marais. Avec le prochain PLU bioclimatique de Paris, un courant innovant va s’amorcer notamment dans les espaces protégés au titre du patrimoine.

Dimanche 17 mars
Église Saint-Gervais Saint-Protais
Salle Béthanie, rue du Grenier sur l’eau
15h – Conférence – Bienheureuse Madame Acarie, paroissienne de Saint- Gervais au XVIIe siècle : une vie au souffle de l’Esprit par Sœur Catherine.

Les Visites dans le quartier du Marais

Les traditionnelles visites du quartier sont particulièrement riches cette année, avec, notamment, une découverte du Marais sous Charles V et une présentation de la mise en valeur du patrimoine du Marais

Samedi 9 mars
10h-12h – Parcours dans le Marais pour les enfants de 7 à 12 ans accompagnés d’un adulte
Une énigme à résoudre dans le Marais Chrétien.Un carnet de jeux accompagne ce parcours ludique proposé par les guides de l’association Trésors de Paris.

Rendez-vous Place des Vosges, devant la statue de Louis XIII
Inscription obligatoire avant le 8 mars : cliquez ici

Mardi 12 mars
Cathédrale Notre-Dame de Paris
10h-11h – Visite des abords de la cathédrale par les guides de l’association CASA
Rendez-vous Place du Parvis Notre-Dame, devant la statue de la Vierge.
Inscription obligatoire avant le 11 mars : cliquez ici  

Cette visite des abords de Notre-Dame de Paris permet de découvrir la cathédrale d’un point de vue historique, artistique et spirituel. Nous nous retrouverons au pied de la statue de la Vierge sur le parvis. Nous reculerons un peu pour voir toute la façade sans être gênés par le chantier puis traverserons la Seine et descendrons sur les quais, pour voir le côté sud de Notre-Dame.

Jeudi 14 mars
Mémorial de la Shoah
11h – 12h30 Visite Le quartier du Marais : sur les traces de la vie juive à Paris

Le parcours débute par une présentation du Mur des Noms au Mémorial de la Shoah avant de partir sur les traces de la vie juive dans le cœur historique de Paris, le Marais. En découvrant synagogues, plaques commémoratives et commerces traditionnels, du Moyen-Âge à nos jours, le groupe suit les évolutions du quartier juif, le Pletzl.
Inscription obligatoire à la visite avant le 13 mars, maximum 30 participants : cliquez ici

Cette visite sera précédée d’une conférence, de 10h à 11h :  Quinze siècles de vie juive au cœur de Paris par Philippe Boukara historien et coordinateur de la formation au Mémorial de la Shoah.

Rendez-vous au bureau d’accueil du Mémorial de la Shoah à 11h (à 10h pour la conférence).
Inscription obligatoire à la conférence avant le 13 mars : cliquez ici

Vendredi 15 mars
10h30-12h – Visite-promenade – Quand le roi de France résidait dans le Marais
par Odile Pinard, historienne. Rendez-vous : angle Place de la Bastille/rue Saint-Antoine, côté numéros pairs.
Inscription recommandée : Cliquez ici

La vie à l’est du quartier du Marais, cœur battant de Paris aux XIVe et XVe siècles, serait-elle totalement tombée dans l’oubli ? Mis à part quelques noms de rues qui éveillent encore en nous des souvenirs, il ne reste quasiment plus de témoins de cette époque. Alors, au cours de cette balade historique, ressusciterons-nous l’ambiance du chantier de terrassement pour la nouvelle enceinte de Paris ? Entendrons-nous rugir les lions de la ménagerie de Charles V à l’hôtel Saint-Pol ? Pourrons-nous, par le rêve, nous promener dans les vastes jardins et les galeries de cet hôtel ? Irons-nous à la Maison des Marmousets rendre visite au prévôt Hugues Aubriot ou jusqu’aux Tournelles rencontrer le duc de Bedford ? Éviterons-nous l’assassinat d’Etienne Marcel à la Porte Saint-Antoine, ou celui de Louis d’Orléans à proximité de l’hôtel Barbette ? Nous enjamberons quelques siècles pour assister rue Saint-Antoine au tournoi qui coûta la vie à Henri II et voir ce qu’il est advenu de l’hôtel des Tournelles.

Samedi 16 mars

10h-12h30 – Visite-Promenade –  Le Marais en héritage, un patrimoine à vivre et à transmettre
par Daniel Duché, architecte du patrimoine, urbaniste, et Elisabeth Blanc-Duché, architecte, urbanisteRendez-vous au pied des marches de l’Opéra bastille
Inscription recommandée : cliquez ici

C’est du haut du perron de l’opéra que l’on comprend le mieux la limite de la ville de l’Ancien Régime, cernant le Marais, de l’anse de la Bastille aux Grands boulevards. Nous cheminerons le long du grand axe Est-Ouest de la capitale, rues Saint-Antoine et François Miron, entre le palais des Tournelles et l’ilot insalubre n°16 résorbé à partir du début des années 1940.

Au cours de cette promenade, nous parlerons de l’évolution urbaine, des architectures domestiques et des adaptations aux besoins des différentes époques, des interrogations pendant l’élaboration de la révision du Plan de sauvegarde et de mise en valeur (2013).  Cette promenade sera ponctuée de quelques temps forts, comme l’explication de la nouvelle façade de l’hôtel de Mayenne (photos ci-dessus), la place des Vosges, l’îlot insalubre n°16, véritable laboratoire des aménagements urbains. Le Marais, dont on préserve, depuis 1962,  le sens, est en mutation depuis sa création. Le PLU bio climatique qui va s’appliquer sera un nouveau souffle pour ce quartier qui a su surmonter ses contradictions urbaines et architecturales et préserver l’esprit des lieux en s’adaptant aux nécessités nouvelles.

 

Visites d’églises

 Visites exceptionnelles

Dimanche 10 mars
Église Saint-Louis-en-l’Ile
14h30- 17h – Visite exceptionnelle de l’église et des expositions sur les vêtements liturgiques, suivie d’une conférence avec projections Goudji, le magicien d’or, par Goudji, qui parlera de son travail et de ses œuvres (de 17h à 18h30)

Samedi 16 mars
Église Saint-Paul-aint-Louis et Temple du Marais
14Hh30 – Visite- conférence – Les dômes de l’église Saint-Paul-Saint-Louis et du Temple du Marais par Yves Ricard, architecte.
Rendez-vous à l’église Saint-Paul Saint-Louis et suivi au Temple du Marais.

Cathédrale Sainte-Croix-des-Arméniens
17h-19h – Visite guidée de la cathédrale suivie d’un concert de chants du répertoire arménien

 

Visites guidées

Temple du Marais
Visites guidées tous les jours, sauf les dimanches, de 14h à 18h, pendant l’exposition de sculptures de Gottfried Reichel « Ce bois est vivant », souffle biblique.

Samedi 9 mars
Église Saint-Gervais Saint-Protais
15h – Visite guidée de l’église

Lundi 11 mars
Église Saint-Nicolas-des-Champs
10h-11h30 – Visite guidée de l’église avec présentation de la colombe du Saint Esprit sur les voûtes des chapelles rayonnantes

Église Saint-Louis-en-l’Ile
15h-17h – Visite guidée de l’église et des expositions

Mercredi 13 mars
Église Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux
10h-11h30 – Visite guidée de l’église

Vendredi 15 mars
Église Saint-Gervais Saint-Protais
15h – Visite guidée de l’église

Dimanche 17 mars
Église Saint-Merry
Vers 17h30 – Visite de l’église après le concert de 16h

Adresses des lieux

Auditorium Jean Dame : 17, rue Léopold Bellan (2e)

Chapelle Sainte-Aure de l’église Saint-Paul Saint-Louis : 9, passage Saint-Paul (4e). Accès par la rue Saint-Paul

Église Notre-Dame-des-Blancs-Manteaux : 12, rue des Blancs Manteaux / 53, rue des Francs-Bourgeois (4e)

Église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement : 68 bis, rue de Turenne (3e)

Église Saint-Gervais Saint-Protais : Place St-Gervais (4e)

Église Saint-Louis-en-l’Ile: 19bis, rue Saint- Louis-en-l’Ile (4e)

Église Saint-Merry : 76, rue de la Verrerie (4e). Accès par la rue Saint-Martin

Église Saint-Nicolas-des-Champs : 254, rue Saint-Martin (3e)

Église Saint- Paul Saint-Louis : 99, rue Saint-Antoine (4e)

Cathédrale Sainte-Croix-des-Arméniens, 6bis, rue Charlot (3e)

Mairie de Paris-Centre : 2, rue Eugène Spuller (3e)

Synagogue Charles Liché : 14, place des Vosges (4e)

Temple du Marais : 17, rue St- Antoine (

Le programme jour après jour, du samedi 9 au dimanche 17 mars : Cliquez ici

Le dossier de presse : Cliquez ici

 

© 2021. Art, Culture & Foi
Mentions légales