.

Histoire

La Galerie Saint-Séverin, plus petit centre d'art contemporain de Paris

En plein cœur du quartier latin la Galerie Saint-Séverin propose, depuis 1989, des expositions d’art contemporain. Le principe de cette galerie repose sur deux idées : la gratuité – c’est un espace public non commercial – et la liberté d’accès qu’offre cette vitrine dans une rue piétonne. Placée face au porche de l’église Saint-Séverin elle est engagée de facto dans un dialogue entre l’art contemporain et la spiritualité chrétienne.

Depuis plus de 30 ans, des formes d’arts variées y ont trouvé un lieu de séjour au rythme de cinq expositions par an. L’équipe de coordination, composée de 2 membres d’Art, Culture et Foi / Paris travaille en étroite collaboration avec le commissaire d’exposition bénévole chargé pour deux ans de la programmation.

Les artistes les plus représentatifs de leur génération y ont exposé ou y exposeront des œuvres qui ne sont pas de l’art sacré, mais l’offrande de leurs recherches plastiques, et souvent spirituelles. Ils sont plus de 155 à avoir exposé à la galerie depuis son ouverture, des artistes reconnus, comme de jeunes talents, certains plusieurs fois.

Les expositions

EN COURS ET À VENIR

Les commissaires

Frère Marc Chauveau

Nouveau commissaire invité à la Galerie Saint-Séverin pour l’année 2024 

Le frère Marc Chauveau, dominicain, historien de l’art de formation, s’intéresse tout particulièrement à l’art du 20ème siècle et à l’art contemporain. Son souhait est de rendre accessible l’art contemporain au plus grand nombre de personnes, initiées ou non.

Depuis 2009 il assure au couvent de La Tourette (région lyonnaise) le commissariat d’expositions d’art contemporain, dont il est à l’origine, proposant à des artistes de niveau international de mettre leurs œuvres en dialogue avec l’œuvre architecturale de Le Corbusier.

Il a ainsi reçu :

  • François Morellet en 2009 
  • Véra Molnar, Stéphane Couturier et Ian Tyson en 2010 
  • Alan Charlton en 2011
  • Les élèves de Giuseppe Penone aux Beaux-Arts de Paris en 2012
  • Éric Michel en 2012
  • Anne et Patrick Poirier en 2013
  • Philippe Favier en 2014
  • Anish Kapoor en 2015
  • Geneviève Asse, Jaromir Novotny, Friederike von Rauch et Michel Verjux en 2016
  • Guillaume Bardet, La Fabrique du présent, La Cène, en 2017
  • Lee Ufan en 2017
  • Exposition sur le thème du vitrail contemporain en 2018
  • Anselm Kiefer en 2019
  • Exposition Mural-nomade, tapisseries modernes et contemporaines en 2020
  • Caroline Duchatelet, vidéo, en 2021
  • Giuseppe Penone en 2022

Toutes les expositions sont accompagnées par la publication d’un catalogue.

Plus d’informations sur le site du couvent de la Tourette dans notre rubrique Expositions artistiques

Il suscite et accompagne la commande à l’artiste Jean-Marc Cerino pour la recréation, entre 2009 et 2011, de la chapelle du bienheureux père Lataste à Montferrand-le-Château (Doubs) pour les Dominicaines de Béthanie.

Il conçoit, aux côtés des sœurs dominicaines de Vence, la scénographie et le réaménagement complet en 2016 du musée de la chapelle Matisse contigu à la chapelle du Rosaire conçue par l’artiste à Vence pour y présenter un ensemble important de ses dessins.

Il suscite en 2022 et accompagne jusqu’à ce jour la commande à Vera Molnar d’un ensemble de onze vitraux et une tapisserie d’Aubusson pour la chapelle Sainte-Croix de la Tour-monastère à l’abbaye de Lérins sur l’ile Saint-Honorat (Cannes), 2022-2024.

Il est membre du comité « Narthex » à la Conférence des évêques de France. Il est membre du comité artistique pour le mobilier liturgique pour Notre-Dame de Paris, 2023-2024.

Il donne de nombreuses conférences sur l’architecture ou sur le thème du spirituel dans l’art contemporain. Il organise des voyages culturels de découverte artistique à travers la France.

Après 20 années passées au couvent de La Tourette, il réside désormais au couvent de l’Annonciation à Paris.

Il est nommé Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en 2022.

Angéline Scherf

De janvier 2022 à décembre 2023, Angéline Scherf à assuré le commissariat de la Galerie Saint-Séverin.

Après avoir travaillé au musée d’Art moderne de Paris (MAMP), plus précisément à l’ARC, département d’art contemporain dont elle a eu la responsabilité à partir de 2006, Angéline Scherf a rejoint la Fondation Louis Vuitton (Paris) en 2015. Arrivée au MAMP en 1988 après sa formation au Louvre, elle y a monté de nombreuses expositions d’artistes vivants comme Gabriel Orozco en 1998, Steve Mc Queen en 1999, Philippe Parreno en 2001, Anne-Marie Schneider en 2003, Dominique Gonzalez-Foerster en 2005, Kara Walker en 2007, Peter Doig en 2008, Apichatpong Weerasethakul en 2009… Elle y a également signé des expositions thématiques comme L’Hiver de l’amour en 1993L’Autre sommeil en 1999 ou Resisting the present (autour d’artistes mexicains) en 2012. Appelée par Suzanne Pagé à la Fondation Louis Vuitton, elle a été commissaire des expositions : Les Initiés et Être là sur la Scène africaine en 2017, Au diapason du monde en 2018, La collection Courtauld 2020 … Elle prépare une exposition Monet-Joan Mitchell à l’automne 2022.

Le Vivant

Pour son commissariat à la Galerie Saint-Séverin, Angéline Scherf a proposé une réflexion sur le Vivant.

« Il s’agit de recouper les préoccupations qui animent de nombreux artistes contemporains sur les métamorphoses écologiques et sociales qui poussent au plus grand respect dans les formes du vivant : animalité, élevage, nature, monde végétal. L’humain reste un prédateur mais paradoxal : il tue mais il a la possibilité de se projeter dans ce qu’il a accompli, d’être un prédateur empathique.

Cette forme de réflexion nous a paru rejoindre de nombreuses pratiques religieuses, celle de l’animisme, ou dans la Bible celle du « Dieu vivant », antérieure et régénératrice de toute vie, qu’elle soit la manière dont elle se déroule, brève ou longue, brillante ou humble, heureuse ou misérable. Dans les deux cas, il s’agit de démarches de « vivants vivifiants ».
Angeline Scherf, Février 2022

Odile Burluraux

De décembre 2019 jusqu’à la fin de l’année 2021,, Odile Burluraux, conservatrice du patrimoine au musée d’Art moderne de Paris (MAMP) a assuré le commissariat de la galerie.

Au musée d’Art moderne de Paris, elle a été commissaire (ou co-commissaire) de nombreuses expositions temporaires depuis 1995. Parmi celles-ci, on peut citer Deadline, en 2009 ; Ryan Trecartin /Lizzie FitchAny Ever, 2011 ; Kader Attia « Construire, Déconstruire, Reconstruire : Le corps utopique »,  2012 ;  Keith Haring – The political Line, 2013 ;  Douglas Gordon, Pretty much every film and video work from about 1992 until now. 2014 ;  UNEDITED HISTORY – Iran 1960 – 2014, 2014, Mohamed Bourouissa, Urban Riders in 2018, Hans Hartung, la fabrique du geste  en 2019, et en 2021 The Power of my Hands – Afrique(s) artistes femmes.

Elle est responsable de la collection vidéo et a organisé des expositions à partir du fonds du musée comme Entre-Temps, L’artiste narrateur – Une décennie d’art français vidéo dans les collections du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, à Sao Paulo, Rio de Janeiro, St-Petersbourg, Shanghai, Chengdu, Taipei ou plus récemment Virtuality as reality à Goa en 2019, Video at Large à Téhéran en 2021.

Elle fait partie de plusieurs commissions d’acquisitions et de comités d’experts. Son domaine de recherche couvre principalement l’art extra occidental contemporain et notamment l’Iran. Elle prépare une exposition autour des modernités arabes. 

Déplacement, migration et exil

Pendant deux ans, sa programmation a mis en relief les questions de déplacement, de migration et d’exil, qui depuis plusieurs années interrogent notre société et ses capacités d’hospitalité.
« Les artistes qui sont souvent des « lanceurs d’alerte », ne cessent d’interpeler à leur façon le grand public et les responsables politiques à propos de la situation d’urgence dans laquelle les réfugiés se trouvent souvent. Certains s’engagent véritablement dans des actions de soutien, de solidarité. Les artistes qui ont dû partir ou choisi de quitter leur pays d’origine – emportant avec eux une part de leur histoire – accueillent avec soulagement la mobilisation des associations qui les accompagnent et les encouragent. Dans cette galerie, des imaginaires retiennent l’attention de ceux qui s’arrêtent pour contempler. »
Odile Burluraux, décembre 2019

De 2019 à 2021, Odile Burluraux a présenté à la Galerie Saint-Séverin :

Malala Andrialavidrazana, à la croisée des chemins, parfois les rêves s’envolent… quelque part entre les cadences d’un horizon urbain, et un accent étranger qui murmure son destin incertain…  du 10 décembre 2019 au 1er mars 2020

Babi Badalov, REFUGEES Will Come, du 13 mars au 30 septembre 2020

Giulia AndreaniPetrichor, du 3 octobre 2020 au 31 janvier 2021

Enrique RamirezLa nature des choses, du 6 février au 2 mai 2021.

Angelina Markul, Excavations of the Future, du 6 mai au 27 juin 2021

Arash HanaeiThe wind appears and blows* du 30 juin au 26 septembre 2021
* Le vent surgit et souffle

Rosa Maria Unda Souki, Intérieurs Infinis, du 2 octobre dans le cadre de Nuit Blanche au 5 décembre 2021

Baptist CoelhoYou will never understand what we have gone throughdu 8 décembre 2021 au 6 février 2022
*Vous ne comprendrez jamais ce que nous avons vécu

 

Les expositions

PASSÉES

Les artistes

Plus de 150 créateurs ont exposé à la galerie

Magdalena Abakanowicz, Adel Abdessemed, Jean-Michel Alberola (1990 ; 1990 ; 1991 ; 1992 ; 1995 ; 2004), Giulia Andreani, Malala AndrialavidrazanaDom Angelico Surchamp, Geneviève Asse, Babi Badalov, Bertille BakIstvan Balogh, Tayzir BatnijiRonan Barrot, Jean Bazaine, Béryl Becker, Abdelkader Benchamma, Romain BerniniVincent Bioulès, Jean-Charles Blais,  Martine Boileau, Christian Boltanski, Juan Bordes Caballero, Rebecca Bournigault, Jean-Luc Blanc, Anne-Lise BroyerFrédéric Bruly Bouabré, Pierre Buraglio 2006, Stéphane Calais, Bruno Carbonnet, Jean-Marc Cerino, Hubert de Chalvron, chantalpetit, Patrick Chapus, Domitille Chaudieu, Valérie du ChénéEmmanuel Ciepka, Claude Closky, Baptist Coelho, Clement CogitorePhilippe Cognée, Gérard Collin-Thiébaut, Pascal Convert, Isabelle CornaroMarc Couturier (1994 ; 1995 ; 1996 ; 2000 ; 2001), Johan Creten, Marinette CuecoParvine Curie, Christophe CuzinBaptiste Debombourg, Guillaume DégéThierry Delaroyère, Mélanie Delattre-VogtAnne Deleporte, Jan Dibbets, Sylvain Dubuisson, Vincent Dulom, Laurent Esquerré, Philippe Favier, Mounir Fatmi, Thomas Fougeirol, Marie-Antoinette de Framond, Luca Francesconi, Jill Gallieni, Sophie Gaucher, Gérard Garouste (1993 ; 1995), Mark Geffriaud, Gilioli, Nan Goldin, Toni Grand, Jean Guitton, Arash Hanei, Edith L’Haridon, HeHe, Akiko HoshinaAlexandre Hollan, Gottfried Honegger, Claire-Jeanne Jézequel, Hélène JousseLode Keustermans, Alain Kirili, Jiri Kolar, Jean-François Lacalmontie, Mark Laursen, Emmanuel Le Cerf, Loïc Le Groumellec, François LeteuilGabriel Loire, Maria Loizidou, Olivier LounissiCharles Marq, Henri Matisse, Jackie Matisse, Angelika Markul, Manoela Medeiros, Myriam MihindouAurélie Nemours, Eva Nielsen, Pauline Ohrel, Roman Opalka, David Ortsman, Jean-Michel Othoniel, Yazid Oulab (2005 ; 2006), Gina PaneLaurent Pariente, Guillaume Paris, Estefanía Peñafiel Loaiza, Giuseppe Penone, Bruno Perramant, Anne Pesce, Jean-Pierre Pincemin, Eric Poitevin, Etienne Pottier, Chloé QuenumDavid Rabinovitch, Elsa Rambaud, Enrique Ramirez, Jean-Pierre Raynaud, Martial Raysse, François Ribes, Gerhard Richter, François Rouan (1991 ; 1991 ; 1992 ; 1996 ; 1996), Georges Rouault, Claude Rutault, Anne Laure Sacriste, Julie Said, Julien Salaud, Marjolaine Salvador-Morel, Iris Sara Schiller, Sarkis, Emmanuel Saulnier, Antonio Saura, Martine Schildge, Daniel Schlier, Georges Schneider, Hanna Sidorowicz, Adriena Simotova, SKALL, Socratis Socratous, Martin Szekely (1996 ; 2002), Djamel Tatah, Stéphane ThidetAgnès Thurnauer, Georges Tony STOLL, Patrice de la Tour du Pin,  Patrick TosaniDavid Tremlett, Thomas Tronel-Gauthier, Charwei Tsai, Rosa Maria Unda Suki, Catherine Van den Steen, Thu Van Tran, Françoise Vergier, Jean-Luc Verna, Claude Viallat (1992 ; 1993), Jacques Villeglé, Ulla von BrandenburgIrène Zack, Euridice Zaituna KalaViviane Zenner.

S'y rendre

La galerie est ouverte 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 .

Elle est située au 4, rue des Prêtres Saint-Séverin, 75005 Paris 

A pied

La galerie est située dans une rue piétonne au 4, rue des Prêtres Saint Séverin en face de l'église. 

En transports en commun

M10 - Cluny La Sorbonne

M4 - Saint Michel Notre-Dame

RER B / RER C - Saint Michel Notre-Dame

En voiture

Parking Indigo Place Saint-Michel - 25 Rue Francisque Gay, 75005 Paris

© 2021. Art, Culture & Foi
Mentions légales